Maison de l’horreur: les autres affaires de séquestration marquantes

Une « maison de l’horreur » a été découverte en Californie, au sein de laquelle treize enfants étaient séquestrés par leurs propres parents, et survivaient dans des conditions déplorables. Ce fait divers rappelle d’autres affaires de séquestrations ayant eu lieu ces dernières années, et qui ont marqué l’opinion.

 

 

Trois Américaines séquestrées pendant près de 10 ans

Ariel Castro, un chauffeur de car au chômage, avait faites prisonnières et violé pendant une dizaine d’années trois jeunes Américaines dans sa maison de Cleveland, de 2002 à 2013. Un enfant est né de ces viols, et avait six ans lorsque les trois femmes ont été libérées. Ariel Castro a été arrêté en mai 2013, dénoncé par l’une des victimes qui était parvenue à s’enfuir. Il est condamné à la prison à perpétuité, assortie d’une peine de prison de 1000 ans, mais il mourra par « asphyxie érotique » seulement quelques mois après son arrestation.

L’affaire Jaycee Dugard, séquestrée durant 18 ans

En 2009, Jaycee Dugard, 29 ans, avait été retrouvée dans le jardin d’une maison de la région de San Francisco, après avoir été séquestrée par un couple pendant 18 ans et avoir eu deux enfants avec son ravisseur. Le 10 juin 1991, Jaycee Dugard est kidnappée à un arrêt de bus scolaire en Californie, alors qu’elle est âgée de 11 ans. Elle est maintenue captive dans un cabanon de jardin, d’abord seule puis avec ses deux filles: Angel et Starlit (l’aînée naît lorsque sa mère a 14 ans, la seconde à ses 17 ans), qu’elle a eues avec son ravisseur.

Le 2 juin 2011, Philipp Garrido a été condamné à 431 ans de prison et Nancy Garrido, à 36 ans de prison dont 20 ans incompressibles, selon les termes d’un accord passé avec le parquet. Ils ont signifié qu’ils ne feraient pas appel. En juillet 2010, l’État de Californie accorde à Jaycee 20 millions de dollars de dommages et intérêts de la part de l’administration pénitentiaire pour négligence.

Natascha Kampusch, séquestrée durant huit ans

En Autriche, Natascha Kampusch fut retrouvée en 2006 âgée de 18 ans, errant dans les environs de Vienne, après s’être échappée de la maison où son ravisseur l’avait emprisonnée pendant huit ans. Âgée de 10 ans au moment de son enlèvement alors qu’elle se rendait à l’école, elle est restée la plupart du temps enfermée dans un abri souterrain situé sous la maison de Wolfgang Přiklopil, son ravisseur.

Le 23 août 2006, elle retrouve la liberté quand elle profite d’un moment d’inattention de son ravisseur: il lui avait demandé de passer l’aspirateur dans la voiture et elle s’est échappée, profitant du fait qu’il s’était éloigné pour téléphoner. Son geôlier s’est suicidé en se jetant sous un train le soir de l’évasion de Natascha Kampusch.

Elisabeth Fritzl, enfermée et violée pendant 24 ans par son père

L’affaire Fritzl est un cas d’inceste découvert en avril 2008. À 42 ans, une Autrichienne, Elisabeth Fritzl, déclare qu’elle a été emprisonnée, violée et agressée par son père, Josef Fritzl, pendant 24 ans. La police autrichienne explique que son père l’a séquestrée dans un abri anti-atomique dans le sous-sol de sa maison à Amstetten, en Basse-Autriche, à 100 kilomètres de Vienne.

En captivité, elle a donné naissance à 7 enfants, tous engendrés par son père. L’un est mort peu après sa naissance, 3 d’entre eux ont été séquestrés avec leur mère depuis leur naissance jusqu’à leur « sortie » en avril 2008 et les 3 autres ont été adoptés par le père et son épouse. Le ravisseur faisait croire que les enfants avaient été abandonnés par Elisabeth devant leur porte, avec une lettre prétendument de leur mère (Elisabeth) confirmant cet abandon. Les lettres auraient bien été écrites par Elisabeth, mais « dictées » par Josef Fritzl.

Durant toutes ces années, Josef Fritzl cacha à sa famille, y compris à sa femme, la détention de sa fille, faisant croire qu’elle avait rejoint une secte. Elisabeth est libérée le 26 avril 2008, après une enquête des services sociaux autrichiens, à la suite de l’hospitalisation de l’aînée de ses enfants.

Source :  BFM TV 

1 Trackback / Pingback

  1. Un maison de l'horreur découverte avec 10 enfants vivant un enfer -

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*