Une étudiante de Sciences Po Toulouse portée disparue en Afrique du Sud

Une étudiante de Sciences Po Toulouse est portée disparue depuis le mercredi 18 avril sur une plage d’Afrique du Sud où elle était en vacances.

APERÇUE POUR LA DERNIÈRE FOIS SUR LA PLAGE

Marie Saether Ostbo, une étudiante de Sciences Po Toulouse, est portée disparue depuis le mercredi 18 avril 2018. Elle passait des vacances en Afrique du Sud avec d’autres étudiants. Ses amis l’ont aperçue pour la dernière fois sur la plage de Sedgefiels.

Originaire de Stavanger, en Norvège, l’étudiante était restée seule sur la plage pour prendre quelques photos. Selon 20Minutes, les caméras de surveillance de l’hôtel l’ont filmée alors qu’elle marchait vers la plage. Depuis, plus de nouvelle.

TOUTES LES PISTES SONT OUVERTES

Après avoir inspecté les lieux, la police n’a retrouvé que les chaussures, le téléphone portable et le bonnet de l’étudiante. Toutefois, pas de trace de son appareil photo.

Depuis, un large dispositif de recherches a été mis en place. Les autorités n’excluent pas que la jeune femme ait pu être kidnappée sans écarter pour l’instant, la thèse de la noyade. Toutes les pistes sont ouvertes sur cette disparition aussi mystérieuse qu’inquiétante.

Nous n’avons aucun élément supplémentaire et nous sommes tous très inquiets », a confié à La Dépêche du Midi Olivier Brossard, le directeur de l’établissement toulousain, qui est en contact avec l’ambassade d’Afrique du Sud.

David Bellet-Brissaud, un Français de 48 ans a également disparu depuis vendredi 13 avril à Port Elizabeth en Afrique du Sud.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire