Disparition de Christine: le parquet craint le pire

Ce jeudi, la police a diffusé un avis concernant la disparition de Christine Lenaerts, une habitante de Grobbendonk, dans la province d’Anvers. Cette infirmière à la prison d’Anvers avait fait parler d’elle la semaine dernière car elle avait accueilli, chez elle, une prisonnière qui s’était échappée. Depuis dimanche, tant la fuyarde que la dame de 45 ans sont introuvables. Pour les enquêteurs, toutes les pistes sont ouvertes, mais on craint également le pire.

Ce qui est certain, c’est que celle qui était une employée modèle depuis 20 ans à la prison d’Anvers a été suspendue de ses fonctions la semaine dernière après avoir, comme évoqué, accueilli chez elle une prisonnière qui s’était fait la malle.

Cette dernière devait se marier en prison, mais le mariage n’a pas eu lieu car elle n’est jamais revenue de son congé pénitentiaire. Ashley V.D.V. s’était en effet réfugiée chez Christine Lenaert, nous apprend le Nieuwsblad ce vendredi.

Christine a bien voulu l’accueillir, à condition qu’elle retourne en prison dès le lundi. Mais lorsqu’elle a voulu la déposer, Ashley a pris la fuite.

Selon le parquet anversois, il n’est pas impossible que l’infirmière se soit suicidée, ou que les deux femmes aient eu affaire au compagnon violent d’Ashley, qu’elle tentait de fuir. Mais il se pourrait très bien que les femmes se cachent quelque part, ensemble. Originaires de la même commune, les deux femmes se connaissent bien de la prison.

Avec Sud.be

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire