CYBERHARCELEMENT ADOS : Insultée sur Facebook, elle poignarde son ancienne amie

Le 14 février 2016, jour de la Saint-Valentin, les policiers du Port reçoivent l’appel d’une jeune fille de 17 ans. Elle révèle avoir donné un coup de couteau à une autre adolescente quelques minutes auparavant. En même temps, les policiers réceptionnent un coup de fil du SOS Médecins du Port signalant qu’une mère de famille vient de leur amener sa fille mineure portant la trace d’un coup de couteau porté juste en dessous du sein gauche.

Le praticien précise aux enquêteurs que la jeune fille est transférée vers l’hôpital Gabriel Martin de Saint-Paul. Interpellée et placée en garde à vue, MC.F, née en 1998, reconnaît immédiatement les faits. Devant les enquêteurs, elle explique très bien connaître la victime étant d’anciennes copines de collège. Quelques jours auparavant, celle-ci l’aurait insultée sur une page Facebook. Des insultes récurrentes. Elle décide, en compagnie d’une autre amie, de se rendre chez elle afin d’avoir une explication. Sur place la tension monte très vite et les insultes fusent.

Affirmant être effrayée, la jeune accusée s’empare d’un canif qu’elle a dissimulé dans ses vêtements et frappe. Consciente de ce qu’elle vient de faire, elle prend la fuite pour se réfugier chez une amie et prévenir la police. Quant à la victime, après son examen à l’hôpital de Saint-Paul où son état s’aggrave, elle est transportée en urgence au GHSR de Saint-Pierre pour y subir l’ablation de la rate. Entendue un peu plus tard par les enquêteurs, elle confirme globalement les déclarations de son « ennemie ». Le 16 février, MC.F est mise en examen pour violences volontaires avec arme ayant entraîné une infirmité permanente et placée en détention provisoire durant 5 mois.

Défendue par Me Alex Vardin, elle encourt 15 années de réclusion, la moitié si la Cour d’assises des mineurs admet l’excuse de minorité. La victime sera représentée par Me Catherine Moissonnier.

Source Clicanoo

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire