Marin, tabassé pour avoir défendu un couple : son agresseur condamné à 7 ans

Le 11 novembre 2016, une bande de jeunes s’en était violemment pris à un couple parce qu’il s’embrassait à un arrêt de bus à Lyon (69).

Marin, un étudiant de 20 ans qui attendait le bus avec sa petite amie Amandine, s’était alors interposé pour défendre le couple.

Mais il n’était pas de taille face aux agresseurs trop nombreux et Marin est pris à partie avant d’être suivi par l’un des jeunes dans un bus.

Ce dernier lui a asséné plusieurs coups de béquilles, qui plongeront le jeune homme dans un coma de plusieurs semaines.

L’agresseur du jeune Marin, âgé aujourd’hui de 19 ans, a été condamné vendredi à sept ans et demi de prison par la cour d’assises des mineurs.

Poursuivi pour «violences avec usage ou menace d’une arme suivie de mutilation ou infirmité permanente», l’accusé était âgé de 17 ans au moment des faits.

L’avocat général avait souligné la violence extrême de l’agression, estimant qu’on était à la limite d’une tentative d’homicide. Il avait donc demandé à la cour de ne pas retenir l’excuse de minorité et avait requis 14 ans de réclusion criminelle. Mais la justice ne l’a pas suivi.

Marin souffre aujourd’hui de nombreuses séquelles neurologiques et motrices qu’il gardera peut-être à vie. Il a d’ailleurs monté une association, « La tête haute », pour aider les traumatisés crâniens.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire