Il affame à mort sa fille de 16 ans : 30 ans de prison

Natalie Finn, 16 ans, était décédée d’une crise cardiaque le 24 octobre 2016 à l’hôpital Des Moines, dans l’Iowa (Etats-Unis). L’autopsie avait montré que l’adolescente souffrait de malnutrition et était régulièrement battue.

Une enquête avait donc été ouverte par la police et avait révélé que, depuis sa naissance, la jeune fille, tout comme son jeune frère de 15 ans et sa jeune sœur de 14 ans, étaient torturés, martyrisés, physiquement, mentalement et émotionnellement.

Les parents adoptifs affamaient les enfants, ne leur fournissaient pas de vêtements chauds, de soins médicaux.

Natalie et Joseph Finnv avaient limité l’accès à la nourriture à leurs enfants, avaient mis une alarme sur la porte et avaient enfermé leurs enfants. Ils avaient notamment placé une planche devant leur porte pour les empêcher de sortir à leur guise.

Confinés dans une chambre, les enfants étaient parfois obligés de faire leurs besoins directement sur le sol. «Notre mère ne nous laissait pas aller à la toilette», avait raconté Mikayla, la fille de 15 ans, au procès de sa mère adoptive.

Durant l’audience, l’accusé s’est justifié en disant qu’il était manipulé par sa femme.

Joseph Finn a été condamné cette semaine à 10 ans de prison pour chacun des trois enfants adoptifs dont il s’occupait, soit en tout 30 ans de prison.

Quant à Nicole Finn, sa femme, elle avait écopé en janvier dernier de trois peines de prison à vie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire