Tuée de 10 coups de couteau par une femme pour lui voler son bébé de 3 mois

Géraldine Jones (gauche), 39 ans, a plaidé coupable vendredi devant le tribunal de Madison, dans l’Indiana (États-Unis), pour avoir assassiné Samantha Flemming (droite), 23 ans, et d’avoir volé son bébé de 3 mois.

Le 4 avril 2015, l’accusée a contacté la mère de la victime en se faisant passer pour une employée du service de protection de l’enfance.

Elle ne s’est pas méfiée car sa fille connaissait quelques difficultés et était suivie par les services sociaux.

Elle a ainsi obtenu son numéro de téléphone et, deux jours plus tard, elle s’est rendue chez elle, toujours en se faisant passer pour le service de protection de l’enfance.

Elle a prétexté alors une fausse audience dans les jours à venir et a dit à Samantha de venir avec son bébé. “C’est bien mieux”, selon elle, histoire de faire bonne impression devant les juges. Mais il n’y a évidement pas de jugement ce jour-là…

Quelques jours plus tard, Samantha sera retrouvée morte, poignardée de 10 coups de couteau et aspergée d’eau de Javel, au domicile de Géraldine Jones. Le cadavre était caché dans un sac-poubelle dans un placard.

Quant à sa fille, la petite Serenity, elle a été retrouvée en vie et en bonne santé chez la sœur de la meurtrière.

On apprendra par la suite que Géraldine Jones avait dit à ses proches qu’elle était enceinte et qu’elle attendait des jumeaux. Toutefois, elle avait interdit à sa famille de lui rendre visite lors de son prétendu accouchement. Géraldine Jones voulait donc faire passer Serenity pour sa propre fille.

La sentence sera connue le 25 mai prochain. Elle risque jusqu’à 30 ans de prison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire