Forcée à participer à des plans à 3 avec ses parents

Un couple russe sera prochainement jugé pour avoir fait vivre un calvaire à sa fille de 12 ans. Les deux Russes la violaient régulièrement «pour la préparer à la vie d’adulte».

Deux Russes ont été incarcérés à Volgograd (sud-ouest) et risquent 20 ans de prison pour avoir violé leur fille de 12 ans. Pour justifier son acte, la mère de l’enfant a déclaré à la police: «Mieux vaut nous qu’un malade quelconque». Le couple âgé de 34 ans est accusé de pédophilie pour avoir fait de sa progéniture une «esclave sexuelle», ont déclaré les forces de l’ordre.

Entre décembre 2016 et mars 2017, l’enfant a subi de multiples agressions sexuelles. Son père est soupçonné d’avoir violé la pré-adolescente «un jour sur deux», avec sa femme dans le même lit. La mère, elle, est accusée d’avoir «torturé sexuellement» sa fille avec un «pénis artificiel». Elle a expliqué aux enquêteurs avoir elle-même été victime de viol à l’âge de 13 ans et s’être mise d’accord avec son époux pour «préparer leur fille à l’avance pour entrer dans la vie d’adulte».

Visite médicale salvatrice

Le calvaire de la jeune fille a été découvert lors d’une visite médicale pour des problèmes menstruels, écrit le «Daily Mail». C’est là que le docteur s’est rendu compte que l’enfant n’était plus vierge. La victime s’est confiée aux enquêteurs et le couple a avoué les faits. Les deux Russes ont expliqué qu’ils estimaient qu’il était «préférable pour leur fille de perdre sa virginité avec son père» plutôt que de découvrir la vie sexuelle d’une autre façon. Ils ont par ailleurs avoué avoir forcé leur enfant à participer à des plans à trois avec eux.

Le couple a d’ores et déjà été privé de ses droits parentaux et n’aura plus de contact avec sa victime. L’enfant a été placée dans un foyer. La grand-mère et l’arrière-grand-mère de la jeune fille vivaient dans le même appartement, mais n’avaient aucune idée du cauchemar vécu par la victime.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire