Attouchements sur mineurs : 8 mois en détention pour l’homme pervers

Gilles Ladouceur devra passer les huit prochains mois en détention relativement à des accusations d’attouchements sexuels sur une personne mineure.

En plus de la période de détention, le juge Bertrand St-Arnaud a condamné Gilles Ladouceur à une période de probation de trois ans, dont 18 mois avec suivi et à une interdiction de se trouver dans un parc public ou une zone publique où l’on peut se baigner s’il y a des personnes âgées de moins de seize ans ou s’il est raisonnable de s’attendre à ce qu’il y en ait, une garderie, un terrain d’école, un terrain de jeu ou un centre communautaire pour les quatre prochaines années. Également, le résident de Châteauguay, qui est âgé de 65 ans, voit son nom être inscrit au Registre des délinquants sexuels pour 20 ans.

Celui qui avant les faits reprochés n’avait aucun antécédent judiciaire, a profité du fait qu’il était en compagnie d’une fillette chez lui pour lui toucher les seins, la vulve et d’introduire un doigt dans cette même partie du corps.

Par la suite, sa victime a confié à sa mère les sévices qu’elle a subis. Cette dernière a confronté Gilles Ladouceur qui a avoué son délit. Peu après, le délinquant sexuel est allé au poste de police de Châteauguay afin de se dénoncer.

Depuis les faits, Gilles Ladouceur a lui-même retenu les services d’un thérapeute avec qui il a eu 21 rencontres et il a écrit une lettre d’excuse à sa victime. Un rapport présententiel et un rapport sexologique ont été demandés par le juge St-Arnaud avant le prononcé de la sentence.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire