Belgique : Condamnée à 8 ans de prison ferme pour avoir torturé sa fille

M. E., condamnée à une peine de huit ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Charleroi pour avoir torturé sa fille, a sollicité une expertise psychiatrique devant la troisième chambre correctionnelle de la cour d’appel du Hainaut, mercredi.

Cette dame estime avoir été sévèrement condamnée pour ne pas avoir empêché son mari de torturer leur fille aînée. Le ministère public a demandé de confirmer la peine. Un arrêt sera rendu le 27 juin.

C’est en janvier 2016 que les faits ont été dénoncés par la jeune fille, alors scolarisée dans une école à Châtelet. Examinée par un médecin, la jeune adolescente avait le corps couvert d’hématomes.

Elle a alors révélé qu’elle était victime de la violence de son papa depuis 2007. Outre le fait de lui porter des coups avec une batte de base-ball, son père utilisait aussi un fer à souder pour lui brûler les membres. Les faits ont été dénoncés au parquet et les parents ont été condamnés : 15 ans de prison pour lui et 8 ans pour elle. Seule la mère a fait appel du jugement.

« L’ombre de ce personnage néfaste plane sur ce prétoire mais il ne faut pas que cela prenne trop d’ampleur. La mère savait et elle pouvait intervenir. C’est de la corréité passive. La cour devra adopter la motivation du tribunal et confirmer la peine », a commenté l’avocat général.

Née au Maroc, la prévenue avait épousé son cousin dans un mariage arrangé. En Espagne, ils ont eu une fille mais le mari a filé en Belgique avec une autre femme. Quand la Belge a appris que cet homme « violent et manipulateur » était marié, elle l’a quitté. Il a alors rappelé sa femme auprès de lui.

Le couple vivait sans aucune ouverture au monde occidental, « la religion prenait toute la place dans leur maison », a déclaré l’avocate de la défense. « Cette femme n’osait pas contrarier son époux. Elle vivait sous son emprise », ajoute l’avocate qui a eu pour mandat de demander une expertise psychiatrique.

Avec RT.BE.NEWS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire