HAUTE-LOIRE : Elle ne veut pas rendre les enfants à leur père

Une fois de plus Aude Torrent refuse d’exécuter une décision judiciaire qui l’impose de permettre à son père de récupérer ses enfants.

Dans un conflit parental très compliqué, les gendarmes ont eu l’ordre d’intervenir de la part de la justice. Dans quelques jours, ils devraient donc se rendre au domicile d’Aude Torrent, à Langeac. Cette mère de deux jumeaux en bas âge refuse de laisser ses enfants à leur père qui vivrait toujours en Irlande, pays qu’elle a quitté il y un an et demi avec ses fils. En avril 2017, la cour d’appel de Riom a infirmé la décision du juge aux affaires familiales et oblige la jeune femme à ramener les jumeaux à leur père.

« La justice va décider de renvoyer les enfants en Irlande, auprès d’un père qui – nous avons de nombreux documents et preuves concrets n’ayant pas été pris en compte par la cour d’appel – n’a pas la capacité ni financière ni psychologique de faire face à l’éducation des enfants », selon l’Association pour les droits de l’enfant et le comité de soutien à Aude Torrent.

Pourtant il s’agit d’exécuter une décision rendue par la justice, et la mère refuse de rendre les enfants. Les forces de l’ordre parviendront-ils à exécuter la décision judiciaire?

Combien de parents séparés n’arrivent pas à obtenir le déplacement des forces de l’ordre lorsqu’il s’agit de non-représentation d’enfant en France. La loi n’agirait-elle que lorsqu’il s’agit de situation internationale? Pourtant en France, ne pas remettre un enfant à l’un de ses parents étant en droit de l’obtenir, est un délit?

Pour en savoir plus sur les non-représentations d’enfants consulter notre article Questions-Droit

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire