Le petit Sofiane toujours introuvable

Les kidnappings d'enfants reviennent en Kabylie...

Disparu soudainement, samedi après-midi, le petit Sofiane n’a toujours pas donné signe de vie et d’intenses recherches sont en cours pour le retrouver et le ramener à sa famille.

Les habitants de la région de Tazmalt et plus largement de toute la région de Basse-Kabylie demeuraient encore hier suspendus aux éventuelles nouvelles du petit Sofiane, âgé de 10 ans, disparu soudainement, dans l’après-midi de samedi dernier. Les recherches déclenchées spontanément par les services de sécurité, la Protection civile, appuyés par l’apport des citoyens de la région n’ont pour l’heure rien donné. L’inquiétude reste vive au sein de sa famille et des citoyens.

Parallèlement aux recherches sur place par les citoyens de la région et la mobilisation des éléments de la Gendarmerie nationale (compagnie de Tazmalt et section de sécurité et d’intervention du groupement de Béjaïa), les réseaux sociaux ont été mis à contribution. Les internautes n’ont pas cessé de partager l’avis de recherches et la photo du petit Sofiane Ganoune disparu dans la région de Tazmalt. La famille du petit Sofiane est très inquiète. Leur petit garçon n’a plus donné signe de vie.

Les faits remontent à samedi dernier lorsque le petit Sofiane, qui était avec son oncle sur la chantier d’une habitation non loin des vergers familiaux, est autorisé à rejoindre sa maman qui se trouvait non loin de là dans l’oliveraie familiale, en train de récolter les olives. L’oncle était convaincu que Sofiane ne se perdrait pas en chemin et était certain qu’il rejoindrait sa maman sans encombre. Hélas ce ne fut pas le cas. Quatre heures après, l’oncle rejoint la famille après sa journée de travail et s’étonne, en ne voyant pas le petit Sofiane et s’en soucie auprès de sa maman qui s’étonne à son tour de cette longue absence, à comprit vite que quelque chose n’allait pas.

Les appels fusent de la bouche de tous les membres de la famille, qui commençaient à être gagnés par le doute. visiblement inquiets. On ne tardera pas à se rendre à l’évidence. Sofiane a disparu. A-t-il été enlevé? S’est-il égaré sur le chemin? Est-il tombé et s’est-il blessé mortellement? Autant de questions qui venaient simultanément à l’esprit de tous les membres de la famille. Il fallait réagir. C’est ce qu’ils feront immédiatement en alertant la brigade de la gendarmerie locale. Dans la soirée même, les gendarmes, appuyés par les éléments de la Protection civile et les villageois ratissent un long périmètre du lieu de la disparition, en vain.

Sofiane était introuvable. Le lendemain, les réseaux sociaux prennent le relais. La disparition du petit Sofiane est largement partagée sur Facebook et les réactions fusent de partout, appelant à une mobilisation de tous les villageois de la région qui, comme un seul homme, entreprirent les recherches. Cela fait deux jours que cela dure et Sofiane n’est toujours pas retrouvé. L’hypothèse de l’enlèvement paraît de plus en plus palpable. En effet, si Sofiane s’était égaré, il aurait pu atterrir quelque part dans la région et il aurait été ramené à sa famille et s’il était tombé et blessé il aurait pu être découvert dans les environs du lieu de sa disparition. Aux dernières nouvelles, les recherches se poursuivent avec détermination. L’enquête de la gendarmerie se poursuit elle aussi. Les enquêteurs et l’entourage font tout pour retrouver Sofiane et comprendre le mobile de sa disparition.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire