Loir-et-Cher : une mère avoue avoir tué ses deux filles

La mère, âgée de 36 ans, a expliqué qu’elle souhaitait mettre fin à ses jours et que ses filles partent avec elle.

Elle a avoué. La mère de deux fillettes de 4 et 9 ans, retrouvées mortes dans l’incendie de leur maison début avril, a été mise en examen pour homicides volontaires aggravés. « La mère des deux fillettes a manifestement donné la mort à Maeva et Vaena par strangulation », a indiqué le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier, s’appuyant sur un rapport d’autopsie.

Elle voulait que ses filles « partent avec elle »

Placée en garde à vue depuis 24 heures, la mère, âgée de 36 ans, avait expliqué jeudi qu’elle souhaitait mettre fin à ses jours et voulait que ses filles partent avec elle. Elle a avoué les avoir étranglées, puis avoir mis le feu à la maison. « L’expert en incendie a repéré trois départs de feux volontaires, dont deux au niveau des lits des deux sœurs », précise la Nouvelle République.

Les corps sans vie des deux sœurs avaient été découverts le 1er avril par les pompiers, alertés pour un incendie au Gault-du-Perche (Loir-et-Cher). C’est le père de la cadette, qui habitait la maison, qui avait prévenu les secours en revenant du travail.

La mère, séparée du père, était venue passer les fêtes de Pâques avec ses deux filles. Elle avait été retrouvée dans un état grave, son pronostic vital étant au départ engagé.

Avec AFP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire