OMG : Il refuse de se marier avec la fille qu’on lui propose, il se fait arracher les yeux !

Crédits : Caters News, YouTube/Radio-Canada Info

Abdul Baqi, 22 ans, a été torturé par sa famille. Son frère et son père se sont armés d’une cuillère pour lui arracher les yeux. La torture infligée à Abdul avait pour but de le punir car il voulait se marier avec la femme de son choix. Regardez la vidéo d’Abdul qui va devoir vivre sans yeux. Maintenant qu’il est aveugle, il sera obligé d’accepter la femme qu’on lui donnera.

Il veut se marier avec sa petite amie

Les mariages arrangés sont encore de coutume dans certains pays asiatiques. Au Pakistan, Abdul Baqi a cru qu’il pourrait échapper à la tradition, en demandant la permission à sa famille de se marier avec la femme de son choix. Originaire de Nasirabad, un village de la province du Baloutchistan, il voulait que ses parents donnent leur bénédiction pour qu’il se marie avec sa petite amie.

Son père et ses frères l’attachent à un lit

Son père, Dost Muhamad, ses frères Ghani, Sattar, Rehman et Karim sont entrés dans une colère monstre quand ils ont entendu la demande de leur frère. Pour eux, cette demande est impensable. « J’avais demandé la permission à mon père et à mes frères de me marier avec une fille avec qui je suis en relation. Mon père a d’abord accepté. Mais trois heures plus tard, mon père m’a emmené dans une pièce où mes frères m’ont attaché à un lit et se sont mis à faire sauter mes yeux de leur orbite. Je leur criais dessus mais ils n’écoutaient pas mes supplications ».

Ils lui arrachent les yeux à la cuillère et ne veulent pas le tuer

« Mon père a utiliser le dos d’une cuillère pour enlever mon premier œil. Je l’ai vu pendre hors de l’orbite. Ensuite, il a pris un couteau pour couper les veines. Quand ils m’ont retiré le premier œil, je leur ai demandé de me laisser. Mais ils ne m’ont pas écouté et m’ont enlevé le deuxième aussi. » Une fois privé de ses deux yeux, il leur a demandé de le tuer. Mais ils ont refusé d’abréger ses souffrances car ils voulaient qu’il survive pour servir d’exemple aux autres jeunes du village.

Il a été sauvé mais restera aveugle

Finalement, il a été emmené à l’hôpital par ses tortionnaires qui ne voulaient pas le voir mourir. Il a été reçu au Centre médical post-universitaire de Jinnah, à Karachi. Sa vie n’est plus en danger. Des amis et de la famille se sont réunis pour trouver 35 000 roupies (environ 440 euros), le prix de son hospitalisation. Il a d’abord été à l’hôpital de Quetta, bien plus proche, mais aucun médecin ne s’est senti à la hauteur pour l’opérer. Il a alors été renvoyé vers l’hôpital de la capitale. Le séance de torture a été déclarée à la police. Le père et deux fils ont déjà été arrêté. Deux autres frères sont toujours en fuite. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire