La nounou droguait les 7 enfants à sa charge pour aller faire «bronzette»

January Neatherlin, une nounou de 32 ans, a créé une crèche privée à Bend, dans l’Oregon (Etats-Unis), qu’elle a appelé Les “Petits rires”.

Lorsque January a décidé de rompre avec son petit ami, ce dernier a décidé de se venger en la dénonçant aux autorités.

Il a expliqué aux policiers que l’assistante maternelle droguait les enfants à la mélatonine, afin de les assommer pour qu’elle puisse se rendre à son cours de gym et aller bronzer.

La nounou avait interdit aux parents de se rendre à la garderie entre 11 heures et 14 heures. Les parents pensaient que c’était pour que les enfants ne soient pas dérangés durant le repas et la sieste.

En fait, la trentenaire laissait les petits seuls après les avoir drogués, pour aller faire « bronzette ».

Les forces de l’ordre ont planqué devant la crèche. A 11H00 tapantes, January a quitté la garderie en voiture. A l’intérieur de l’établissement, ils ont découvert 7 enfants de moins de 5 ans – le plus petit, âgé de 6 mois – entassés dans une pièce et livrés à eux-mêmes.

Certains des petits pensionnaires avaient été victimes du syndrome du bébé secoué.

La nounou a reconnu avoir menti sur ses qualifications. Elle n’a jamais eu le diplôme requis. Elle a été condamnée à 21 ans de prison.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire