Un enseignant accusé de relations sexuelles avec un élève à la Réunion

Il vient d’être suspendu de ces fonctions par le rectorat de l’éducation nationale. Il est agé de 34 ans et il est actuellement accusé d’avoir bravé l’interdit.

Il a été déféré ce jour au tribunal de Saint-Denis (Réunion). Une relation sexuelles avec une jeune fille de 14 ans, était interdite, et il le savait car elle n’avait pas atteint la majorité sexuelle.

Mais il était connu dans le milieu du FN à la réunion

L’enseignant, Philippe Ghanty, membre du FN, est une personnalité connue dans le milieu politique réunionnais. Il est suspendu de l’Éducation nationale depuis août 2017. D’après Jean-Jacques Morel, avocat du suspect, «Philippe Ghanty conteste de façon ferme avoir entretenu des relations sexuelles avant les 15 ans de l’adolescente», rapporte le média réunionnais Clicanoo.

«Elle nous a donné l’exemple des Macron»

Pour pouvoir correspondre avec la jeune fille, l’enseignant lui avait offert plusieurs téléphones. «Elle est amoureuse, déclare le père de l’adolescente à 20Minutes. Nous avons beaucoup de mal à dialoguer avec notre fille sur cette question. Elle nous a donné l’exemple des Macron. Mais c’est un amour d’enfant. Elle a 15 ans et elle a encore besoin de dormir avec son doudou ! J’espère juste aujourd’hui que cet homme n’a pas fait d’autres victimes. Et surtout qu’il n’en fera jamais plus d’autres… »

Le professeur suspendu a été libéré jeudi et fait l’objet d’un contrôle judiciaire. Il a interdiction d’entrer en contact avec son ancienne élève jusqu’au procès.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire