Projet de loi contre les violences sexistes : Karin Viard et 200 personnalités opposées à l’article 2

Plus de 200 personnalités ont signé une lettre ouverte adressée au Président de la République pour demander la suppression de l’article 2 du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles.

Ils veulent la suppression de l’article 2 du projet de loi contre les violences sexistes et sexuelles. L’écrivaine Geneviève Brissac, l’actrice Karin Viard mais aussi la psychiatre Muriel Salmona ou la militante féministe Caroline de Haas… Plus de 200 personnalités, artistes, médecins, travailleurs sociaux ou responsables d’associations de protection de l’enfance ont signé une lettre ouverte adressée au Président de la République pour lui demander de supprimer l’article 2 du projet de loi débattu au Parlement à partir de ce lundi. « Nous voulons par cette lettre tirer la sonnette d’alarme », expliquent les signataires.

Pourquoi cette mobilisation contre l’article 2 ? « Sa rédaction ouvre en effet la porte à une correctionnalisation massive des viols sur mineur.e.s. En créant un nouveau délit, celui d’atteinte sexuelle sur mineur.e.s par pénétration, puni de 10 ans de prison, la loi facilitera le renvoi vers le tribunal correctionnel de (ces) affaires dans lesquelles on estime souvent que la contrainte ou la surprise seraient difficiles à établir ».

Et d’appeler à ce que la loi garantisse « qu’un crime soit jugé comme tel ».

Plusieurs Rubriques sur le Projet de loi sont à lire sur Le Parisien 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire